‘āmo’a

Cette série ‘āmo’a, le nom générique des fougères en tahitien, a été réalisée durant le confinement. Sur une impulsion, j’ai utilisé des fougères fraichement cueillies dans la montagne à quelques mètres de chez moi, pour reproduire les techniques de décoration avec appliques des tapa, les étoffes végétales traditionnelles de Polynésie.

Au delà du clin d’œil aux collections que j’ai la chance de côtoyer au Musée de Tahiti, l’utilisation des fougères est aussi un symbole de l’omniprésence du rapport à la nature, essentiel dans la culture polynésienne, et qui m’était d’autant plus essentiel durant le confinement. Un lien que nous avons bien du mal à renouer aujourd’hui .

Aumata

Le terme Aumata évoque l’échange de regards entre 2 personnes, entre 2 « âmes »… Par extension, c’est aussi un enrichissement (humain, intellectuel, culturel) réciproque.

Cette toile a été réalisée durant le confinement. C’est l’une des premières où j’ai utilisée les appliques en fougères pour bâtir le fond.

Le regard au centre appelle l’échange, le questionnement. Le texte issu du recueil Tahiti aux temps anciens, de Teuira Henry, traite de la naissance des dieux.

Cette série est une évocation du rapport essentiel dans l’univers polynésien  entre la nature et le sacré. Une relation particulière à la nature, devenue encore plus essentielles pour moi durant le confinement.

Huile sur carton entoilé 50 000 xpf

Ti’i  Warrior

C’est pour cette première huile que j’ai testé l’utilisation des fougères en applique, en rentrant d’une promenade dans la montagne.

La forme naïve du Ti’i est une petit clin d’œil à certains Ti’i du Musée de Tahiti que j’aime beaucoup, avec des formes rondes et rigolotes, qui rappellent un peu l’univers des mangas. C’est à la fois gardien intrigant mais sympathique, plongé dans un écrin de nature.

Le texte issu du recceuil Tahiti aux temps anciens, de Teuira Henry, traite de la naissance des dieux.

Huile sur carton entoilé 25 000 Xpf

Apetahi

Apetahi signifie regarder de côté ou à la dérobée… mais c’est aussi bien évidemment le nom de la fleur endémique de Raiatea.  J’ai aimé ce ‘double sens’ qui illustre assez bien cette troisième toile, pour laquelle j’ai utilisé cette technique d’applique avec des fougères fraîches.

En hommage au Tiare ‘Apetahi, le texte issu du recueil Tahiti aux temps anciens de Teuira Henry, est un chant de l’île de Raiatea. 

Huile sur toile 50 000 xpf

tāhiri

Prolongeant ces réflexions autour des liens entre la nature et le sacré, cette huile est inspirée par des lectures et échanges durant le confinement autour des manches de tāhiri. Ces pièces remarquables et finement sculptées sont également étonnantes de par leurs représentations anthropomorphes d’une grande modernité qui pourraient avoir étaient crées pour des personnages de fictions futuristes.

Huile sur toile 50 000 xpf- Vendu

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s